Quartier connecté : la plateforme informatique est opérationnelle

Après trois années de travail, le projet de recherche européen Cooporate a finalement abouti à la mise en place d’une plateforme informatique destinée à la gestion de la production et de l’approvisionnement en électricité et en gaz des bâtiments se trouvant au sein des quartiers à énergie positive. 

Le modèle informatique NIM 

Après avoir recensé au moins 150 types de données codées dans plusieurs langages de programmation ainsi qu’un constat selon lequel l’encodage d’une donnée est susceptible de changer d’un bâtiment à un autre, les équipes de Cooporate ont décidé d’utiliser un modèle informatique NIM pour assurer la gestion des quartiers à énergie positive. Les données provenant de chaque bâtiment à énergie positive, des maquettes numériques et de la toile seront traduites dans ce nouveau langage et stockées dans des serveurs. 

 Des tests concluants

Le cœur informatique au format NIM a déjà fait ses preuves auprès de deux quartiers à énergies positives. La plateforme installée au campus du Cork Institute of Technology à Bishopstown en Irlande a ainsi révélé une baisse de 16 à 19% de la facture de gaz et d’électricité des bâtiments qui le composent. Celle installée au siège de Bouygues Construction dans les Yvelines a généré quant à elle une baisse de 7 à 29% des coûts d’énergie.  

Source et photo

 

   

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Parlons immobilier sur

 

 

 

Showcases

Background Image

Header Color

:

Content Color

: